Alive in my memories

.

Les sabkhasالسَّبَخَةُ , des cimetières de palmier.

Observant la montée progressive des eaux sur l’archipel, je me sens impuissante devant ce phénomène d’ailleurs planétaire. Depuis quelques années, les terres salées (Sabkhas) ont augmenté en superficie ; ce qui a eu pour conséquence la mort de tous les palmiers qui se trouvaient proches de ces terres car le dosage élevé en sel brûle malheureusement n’importe quel végétal. Triste devant ce spectacle désolant de cimetière de palmiers, il me fallait en faire une œuvre. Mon intervention avec du fusain et du papier calque sur un tirage grand format, granuleux et flouté vient comme pour reconstituer une phase désormais révolue. Les couronnes de palmes disparues réapparaîtront avec le dessin, mais cause perdue, ce n’est que poussière.